Kraj d'Olomouc

Olomoucký kraj

 

 

Jusqu'en 1918, Olomouc, comme l'ensemble de la République tchèque et la Slovaquie, faisait partie de l'Empire Austro-Hongrois.



La reculade d'Olmutz

François-Guillaume IV de Prusse.
François-Guillaume IV de Prusse.

 

 

La cour impériale autrichienne se réfugie à Olmütz lors de l'insurrection viennoise d'octobre 1848.

 

Cependant, Olomouc est surtout connue des historiens sous son nom allemand d'Olmütz, à l'occasion de la « reculade d'Olmütz ».

Frédéric-Guillaume IV de Prusse renonce à unifier l'Allemagne, malgré les mouvements nationalistes allemands qui le poussent à prendre la tête d'une Allemagne réunifiée. Il est en effet en butte à l'opposition de l'empereur François-Joseph. Son chancelier, le baron Otto Theodor von Manteuffel rencontre à la Conférence d'Olmütz du 29 novembre 1850 son homologue autrichien Edmond de Schwarzenberg et lui fait part de sa renonciation. Les nationalistes allemands comprennent qu'il faut briser par la force l'opposition autrichienne, ce que Bismarck, nommé en 1862 chancelier de Prusse, fera après la bataille de Sadowa.

C'était en 1866, un 3 juillet.



Personnalités liées à Olomouc

St Jean Sarkander

Saint Jean Sarkander
Saint Jean Sarkander


Saint Jean Sarkander (Jan Sarkander) 1576-1620, prêtre originaire de Silésie, a exercé son ministère à Olomouc.

Il est mort martyr.

 


Biographie
Ordonné prêtre en 1609, il exerça son ministère, en Moldavie à Holešov jusqu’en 1616.
Le père Sarkander s'occupa en particulier de la conversion des disciples de Jean Hus et des "frères bohémiens".
Injustement accusé de trahison pour avoir refusé de divulguer le secret de la confession, il fut torturé dans la prison d’Olomouc où il mourut en 1620.

 

Béatification et canonisation
Le procès en béatification de Jean Sarkander avait été ouvert par Benoît XIV mais fut interrompu et c’est le pape Pie IX qui prononça sa béatification le 6 mai 1860.
Il a été canonisé par Jean-Paul II le 21 mai 1995 à Olomouc en même temps que Zdislava de Lemberk.
Ses reliques et un autel qui lui est dédié se trouvent dans la cathédrale d’Olomouc.



François-Joseph 1er

François-Joseph, empereur d'Autriche-Hongrie
François-Joseph, empereur d'Autriche-Hongrie

François-Joseph 1er est né le 18 août 1830 au château de Schönbrunn.

Sa mère fut la princesse de Bavière, Sophie, de la famille Wittelsbach, et son père François-Charles des Habsbourg. La mère exerçait une forte influence sur le jeune François-Joseph, elle le préparait systématiquement au rôle de futur empereur.

Après son couronnement, en décembre 1848, au palais archiépiscopal d'Olomouc, en Moravie, le jeune empereur, qui n'a que dix-huit ans, se fixe comme objectif principal de son gouvernement : sortir le pays du chaos causé par la révolution de 1848.

Pour y parvenir, il institue un régime autoritaire à l'encontre des minorités nationales et des libéraux. Fortement attaché aux traditions, il s'appuie sur l'armée qui seule peut garantir l'unité de son empire et sur une administration fortement centralisée. Bref, un néo-absolutisme.

 

François-Joseph épousera Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, dite « Sissi 

et resta sur le trône pendant 68 ans.

Ste Pauline


Sainte Pauline est la patronne de la ville d’Olomouc. Elle l’est devenue le 23 octobre 1623 après que la ville ait été en proie à une grave épidémie de peste et qu’ une procession avec ses reliques soit passée par la ville.

Les restes de Sainte Pauline se trouvent dans l’église gothique de Saint-Maurice  où se trouve son autel. Une procession en l’honneur de Sainte Pauline a lieu chaque année et fait partie des Fêtes de la ville.