Prolongation de pause : une tragédie paroissiale

Santéz Anna, ho pet truhé doh ho keih pugalé. Pe vo deit an eur devéhan, kaset ho pugalé d'an néañv.
Santéz Anna, ho pet truhé doh ho keih pugalé. Pe vo deit an eur devéhan, kaset ho pugalé d'an néañv.

Nous pensions reprendre la route ce matin mardi, mais 3 événements tragiques, nous touchant de près, sont survenus à Plouhinec.

 

Vendredi 14 avril, Vendredi-Saint, juste après l'enterrement de Mamie-Marie, décédait vers 15h sa voisine de rue, Brigitte, âgée de 58 ans, des suites d'un cancer qui ne lui laissait aucune chance de guérison.

Brigitte était la nièce d'un autre voisin de rue de Mamie Marie, Michel. Celui-ci assistait d'ailleurs à ses obsèques.

Le soir, bouleversé par le décès de sa nièce,  Michel s'est rendu à Locquénin pour l'office du Vendredi-Saint. Il y a fait deux lectures. Alors qu'il était à sa place, debout pour un temps de silence, il est tombé d'un coup sur celle qui était à côté de lui, Marie-Paule. Les pompiers appelés en urgence n'ont pas pu le ranimer, il était mort.

 

Marie-Paule, très choquée, n'en a pas dormi de la nuit. Le lendemain après-midi, Samedi Saint, nous avons préparé ensemble pendant 2 heures chez nous et à l'église, la cérémonie de la Veillée pascale, veillée qu'elle a animée.

Le lendemain matin, jour de Pâques, alors que son mari, Marcel était parti faire sa randonnée dominicale en vélo, Karine, sa fille, n'a pas pu réveiller Marie-Paule, sa maman. Les pompiers n'ont pas pu la ranimer, elle était morte.

 

Brigitte était comptable au Collège privé St-Pierre de Port-Louis.

Michel était le correspondant du GAP, en quelque sorte le président du Groupe d'Animation Paroissial pour Plouhinec et Locquénin, dont Jean-Jacques est le référent "Prières". Il était aussi le rédacteur en chef et portait à bout de bras le bulletin paroissial. C'est un pilier de notre église de Plouhinec qui s'effondre en jetant la stupeur dans notre communauté paroissiale.

Marie-Paule avait une place et un rayonnement exceptionnel  dans notre communauté paroissiale depuis plus de 40 ans. Elle assurait la catéchèse  des enfants, elle animait son groupe d'animation liturgique dominicale et surtout depuis très longtemps, elle assurait l'animation des obsèques et des prières à domicile et recevait les familles pour la préparation. Avec Karine, Marie-Paule chantait dans nos chorales Boeh er Mor et Trouz ha Didrouz.

Si avec Michel, c'est un pilier de notre église de Plouhinec qui s'effondre, avec Marie-Paule, c'est une travée complète qui disparait.

 

Chers amis lecteurs, vous comprenez, nous l'espérons, pourquoi étant à Plouhinec au moments des faits, nous sommes dans une obligation morale de différer notre départ.

Celui-ci devrait avoir lieu en fin de semaine.

 

 

Statue de Ste Anne sur le bord de la fenêtre de notre maison.

Cliquer sur la photo pour entendre la musique

Traduction du cantique en légende de la photo

 

D/Santéz Anna, ho pet truhé               R/Sainte Anne, aie pitié

Doh ho keih pugalé                                de tes pauvres enfants

 

Pe vo deit an eur devéhan                       Lorsque sera venue la dernière heure

Kaset ho pugalé d'an néañv                     Conduis tes enfants au ciel