16ème étape, Sées - Courtomer (L'Aunay), 22km, toujours la Providence !

Repas du soir au presbytère de Sées avec les PP Pierre-Antoine et Pierre-Yves, Dominique et Philippe
Repas du soir au presbytère de Sées avec les PP Pierre-Antoine et Pierre-Yves, Dominique et Philippe

Revenons à hier soir avant de parler d'aujourd'hui.

Avant de se mettre à table, le P Pierre-Antoine nous demande :

-"Où allez vous demain ?

-Nous voudrions rejoindre l'abbaye de Soligny, mais la distance 33-34km dépasse nos capacités physiques. Nous voudrions la couper en 2.

-Mes parents habitent à mi-route de Soligny ; je les appelle."

Voilà pourquoi nous sommes ce soir à L'Aunay, chez M et Mme Bozo, les parents du P Pierre-Antoine.

Toujours hier soir, après le repas auquel s'étaient  joints Dominique et Philippe, le P Bozo nous a signalé que finalement, ce n'était pas au presbytère que nous dormirions, mais à l'évêché.

Alors que nous fermions les portes derrière nous, nous avons eu l'honneur de saluer Mgr Jacques Habert, évêque de Sées qui rentrait dans ses appartements.

Un grand merci Monseigneur pour votre hospitalité. Un grand merci au P Pierre-Antoine pour nous avoir accueillis et guidés pendant 2 jours.

Des pèlerins lambdas qui couchent à l'évêché : c'est à peine croyable !

Et dire qu'un jour, il faudra que l'on retombe de notre petit nuage et qu'on redevienne de simples paroissiens !

paysage sur la forêt d'Ecouves
A l'horizon la forêt d'Ecouves et les flèches de la cathédrale

Ce matin, après avoir parcouru une dizaine de kms, nous nous sommes retournés pour saluer Sées. Les deux tours de la cathédrale se détachaient encore des haies et des champs cultivés. À l'horizon la forêt d'Ecouves nous démontrait physiquement que, en étant dans la plaine de Sées, nous avions abandonné définitivement le massif Armoricain.

D'autre part, la veille, en quittant Le Ballu, nous étions passés à l'Est, Est du méridien de Greenwich. Cap sur la Pologne !

Sées est un repère important pour nous car lorsque nous avions fait notre projet de chemin, de route, nous avions élaboré deux parcours, l'un passant au nord de Rennes, l'autre au Sud de Rennes. Ces 2 parcours se rejoignaient à Sées.

baume Saint Bernard
Agnès soignant ses petits bobos

Que dire de plus pour aujourd'hui ? 

-Un parcours facile, 

-un ciel menaçant mais sans pluie, 

-de petites douleurs au pied pour Agnès, calmées après 2 applications de beaume St Bernard et 2 cachets de paracétamol,

-une curieuse histoire de pèlerinage.

Figurez vous qu'en 1048, l'évêque de Sées, Mgr Yves de Belleme fit un pèlerinage à Jérusalem. Battus les Le Floch !

Pourquoi ce pèlerinage aussi lointain ?

Des brigands, des hors-la-loi occupaient sa cathédrale contre son gré. Il n'arrivait pas à les déloger par la voix de la raison. Alors, il utilisa un stratagème. Il voulut les enfumer pour les obliger à sortir.

Il eut la riche idée de mettre le feu à une vieille maison contiguë de l'église. Il y eut de la fumée, mais pas seulement cela. Le feu se propagea à la cathédrale qui fut complètement incendiée.

Il fut condamné par le Pape en ces termes : Malheureux, tu as brûlé ta mère. Le souverain pontife l'obligea à reconstruire sa cathédrale.

C'est la raison pour laquelle il partit en pèlerinage à Jérusalem pour quêter des dons.