17ème étape, Courtomer (L'Aunay) - La Trappe de Soligny, 20km, avec les bénédictions du ciel.

Agnès avec Claire et Antoine ce matin pour notre départ
Agnès avec Claire et Antoine ce matin pour notre départ

C'est une vie de château que nous avons vécue hier soir, chez Claire et Antoine Bozo, dans leur "folie" de L'Aunay. Ancien directeur d'un haras privé, Antoine nous a expliqué les nuances importantes entre les élevages de trotteurs et les éleveurs de galopeurs. Il nous a présenté la bibliothèque du château, construction séparée du bâtiment principal réalisée par l'ancien propriétaire, amateur de théâtre et belles lettres. Ce dernier fit un théâtre de verdure dans lequel se produisit Sarah Bernard.

Pendant ce temps son épouse, Claire, participait à une rencontre "parcours Alpha" à Sées. Elle remettait surtout la clef de l'évêché à son fils, Pierre Antoine, que nous avions oubliée de restituer.

 

La même mésaventure nous était arrivée à Cossé le Vivien et c'était à Jacques à Ahuille, que nous avions confié la délicate mission de réparer l'oubli.

 

Un grand merci Claire et Antoine pour votre chaleureux accueil.

La "Folie" de L'Aunay
La "Folie" de L'Aunay
Jean-Jacques et le Père Hôtelier de l'abbaye de Soligny
Jean-Jacques et le Père Hôtelier de l'abbaye de Soligny

Ce soir nous sommes accueillis chez les moines de la Trappe de Soligny, sur la commune de Soligny la Trappe. Cette abbaye existe depuis le 11eme siècle  et est à l'origine de l'ordre des Trappistes. Pourquoi Trappe ? À l'origine, lorsque les moines se sont installés, les paysans du coin avaient l'habitude de mettre dans les bois des environs des pièges pour animaux, des trappes. Timadeuc dans le Morbihan est une abbaye-sœur de Soligny. Le Père Hôtelier nous a accueillis chaleureusement, nous montrant toutes les salles réservées aux hôtes. Ce soir à 18h15, nous participerons à l'office des Vêpres qui sera suivi par le repas à 19h. Demain matin nous prévoyons de participer aux Laudes à 7h avant de prendre la route. Avant cela, les moines auront célébré les Vigiles à 4h15.

 

Pourquoi les bénédictions du ciel aujourd'hui ? Parce qu'en plus d'arriver chez les moines, nous avons eu droit toute la journée à une petite pluie fine, véritable bénédiction du ciel pour les paysans et pour nous aussi, même si nous avons fini par avoir les pieds trempés.