18ème étape, La Trappe de Soligny - Chandai (La Gaillardière) 20km : bonté et générosité

L'entrée de l'Abbaye de La Trappe de Soligny
L'entrée de l'Abbaye de La Trappe de Soligny

Hier soir nous avons mangé au restaurant de l'hôtellerie de la Trappe. Nous étions 8 à table. Le repas était en silence, pour pouvoir écouter les lectures faites aux moines pendant leur repas et retransmises par haut-parleur aux hôtes. Nous avons ainsi entendu la lecture du martyrologe pour cette journée du 4 mai. Nous avons eu ainsi connaissance de la dizaine de saints et de saintes que l'Eglise honore en ce 4 mai.

 

 

Ce matin, nous étions debout à 6h afin de prendre notre petit- déjeuner à 6h30. A 7h, nous avons assisté à l'office des Laudes et les moines ont chanté pour nous le Psaume 100 :

- Je chanterai justice et bonté

à Toi, mes hymnes, Seigneur !

J'irai par le chemin le plus parfait.

Quand viendras-tu jusqu'à moi ?

 

Nous nous sommes éclipsés pour prendre la route à 7h30.

 

 

 

 

La colonne de 14m de Saint Ouen sur Iton
La colonne de 14m de Saint Ouen sur Iton

Un petit rappel de l'horaire des moines :

- 4h15 : Vigiles

- 7h : Laudes puis messe

- 9h30 : Tierce

- 12h15 : Sexte

- 14h15 : None

- 18h15 : Vêpres

- 20h15 : Complies

Les cheminées torsadées de Saint Ouen sur Iton
Les cheminées torsadées de Saint Ouen sur Iton

A 7h30, nous avons quitté le Perche pour découvrir un paysage bocager normand.

Aux Aspres, nous avons découvert l'Iton, une petite rivière normande que nous longerons de près ou de loin pendant quelques jours.

A St Ouen sur Iton,  dans laquelle nous avons pénétré par la rue St Aubin, nous avons vu des choses cocasses.

Tout d'abord, au centre du village, se dresse une colonne de 14m sur le socle de laquelle sont gravés tous les évènements constitutifs de la commune, véritable résumé des conseils municipaux de plus d'un siècle ! On y apprend ainsi, que vers les années 1880, une cloche fut offerte à l'église à condition qu'elle sonne pour tous les enterrements, que les gens soient pauvres ou riches.

Nous avons surtout été étonnés par les cheminées torsadées du bourg, spécialités typiques de la commune.

L'Iton aux Aspres
L'Iton aux Aspres

 

A Chandai (prononcer chandè et non chandail), nous nous sommes adressés à la mairie pour un hébergement. Elle était fermée, mais la secrétaire, présente à l'intérieur a vu notre embarras et a compris qu'elle avait affaire à des chrétiens spéciaux. Elle s'est empressée de venir nous ouvrir, a cherché à nous aider et finalement a appelé Monsieur le Maire. Ce dernier, Serge Godard, est arrivé rapidement et nous a, non seulement trouvé la solution mais nous y a conduits. C'est ainsi que ce soir nous sommes accueillis par Josiane à la Gaillardière, juste à la sortie de Chandai

Un grand merci à la secrétaire de mairie, Isabelle, et à monsieur le Maire. Mais une mention spéciale à Josiane qui nous accueille bien gentiment ce soir