19ème étape, Chandai - Damville, 31km : une bonne grosse journée

Josiane et Agnès se disent au revoir
Josiane et Agnès se disent au revoir

Josiane était debout à 7h pour nous préparer le petit  déjeuner. A 7h30, nous prenions la route pour une grosse journée. Une demi-heure plus tard, nous quittions l'Orne pour l'Eure. Il était 8h et nous étions à l'heure !

maison construite en silex
maison construite en silex

Nous avons vu dans les campagnes beaucoup de constructions de murs, de granges, mais aussi de maisons, voire d'églises réalisées avec un matériau peu ordinaire pour nous bretons, le silex. Ici la terre est riche, c'est de l'argile à silex. Comme il n'y a pas de carrière à matériaux de construction, ici il suffit de gratter la terre et de ramasser. Par contre nous sommes dans l'incapacité de dire la nature du mortier qui jointoient tous ces cailloux. Car en plus, ça semble solide.

 

Nous avons vu aussi beaucoup d'habitat traditionnel normand avec traverses de bois et torchis.

 

 

Aujourd'hui nous avons fait l'expérience du vide des campagnes. A Francheville, l'église est magnifique, mais le bistrot indispensable qui devrait lui être attaché, n'existe pas. A Saint Ouen d'Attez, sur les plans de la ville (100 habitants) figure un bistrot ; nous ne l'avons pas trouvé !

Nous avons bien trouvé un abri bus mais il sert surtout de dépotoir à ordures et de pissotière. 

Vous avez compris : aujourd'hui pas de chocolat chaud ce matin, ni de pause café après notre traditionnel sandwich de midi,  pris sur le banc public de Saint Ouen.

l'un des champs de lin un peu avant la floraison
l'un des champs de lin un peu avant la floraison

C'est un long chemin qui nous a conduits jusqu'à Damville, quittant la zone d'herbage du sud du Pays d'Ouche, pour nous rapprocher des grands plateaux du Neubourg. On y trouve d'immenses champs de céréales, de gigantesques champs de colza. Nous avons même surpris une équipe d'apiculteurs faisant la tournée de leurs ruches. Les abeilles sont indispensables à la fécondation du colza, faut-il le rappeler !

Et puisque nous sommes dans l'Eure, nous avons aussi vu notre premier champ de lin. Pour la belle floraison bleutée, il faudra encore attendre une bonne semaine, mais ce sera sans nous.