24ème étape, Chaumont en Vexin - Berneuil en Bray, 18km, le Vexin, le Pays de Thelle et le Pays de Bray

L'église de Chaumont en Vexin
L'église de Chaumont en Vexin

En nous retournant ce matin, pour regarder le Vexin, nous avons vu se dresser l'église de Chaumont, accrochée à la colline qui protège la ville. Et sans aucune rancune nous vous la proposons en photo.



Agnès revenant de Kersoulaj
Agnès revenant de Kersoulaj

Le Vexin, ce sont encore et encore des champs de colza et de betteraves. Généralement c'est dans le maïs que le pèlerin aime à trouver des solutions pou ses désagréments intestinaux. Mais le maïs étant absent du paysage, c'est le colza qui lui sert d'abri de substitution.



Un champ de betteraves avec les silex
Un champ de betteraves avec les silex

Progressivement le Vexin cède la place au Pays de Thelle. Les simples observateurs que nous sommes ne voient aucune différence entre les deux régions naturelles. Il faut une bonne dose de chauvinisme local pour ne pas les confondre.

L'église de Berneuil en Bray
L'église de Berneuil en Bray

À peine entrés dans le Pays de Thelle, il nous faut en sortir pour nous retrouver dans le Pays de Bray : la boutonnière du Pays de Bray. C'est une anomalie géologique assez rare. Imaginez une déchirure de la terre sur 30km de long et une profondeur de 200-300m. Imaginez que les bords de cette déchirure s'écartent de 5 à 10km et qu'une pression venant du fin fond de la terre fasse remonter les entrailles de celle-ci. Vous avez alors une succession de couches géologique dans toutes les positions : verticales, horizontales et obliques. Suivant la nature du sol, calcaire, argile, sable vous aurez droit à des paysages les plus variés et les plus contrastés.



Nous avons vu des paysans traiter leurs cultures avec leur gigantesque pulvérisateur (24-36m de largeur). Comme il y avait un petit vent d'Est qui risquait de nous amener des effluves de pesticides, par deux fois, hier et aujourd'hui, nous avons vu deux agriculteurs patienter en bout de champ le temps que nous ne soyons plus sous le vent. Sympa les paysans ! Et prévenants !




Aujourd'hui petite étape car nous sommes hébergés chez Christian et Aliette, un cousin d'Agnès, habitant  Le Croquet en Troussures tout près d'Auneuil à une quinzaine de km de Beauvais. La mère de Christian est aussi la marraine d'Agnès.