33ème étape, La Malmaison - L'Ecaille, 25km, La reprise sous le soleil

Marc rapporte les bâtons
Marc rapporte les bâtons

De bon matin, nous avons pris le train de pèlerins décidés à poursuivre leur chemin. Il était 7h15, obligeant Ingrid et Marc à raccourcir leur grasse matinée.

 

Après deux jours d'arrêt, on a tendance à oublier beaucoup de choses. Cette fois ce sont ses bâtons qu'Agnès avait oublié. Par chance elle s'en est aperçu assez tôt et après un petit SMS vite expédié, Marc a enfourché son vélo pour les lui rapporter.

Agnès marche dans les blés
Agnès marche dans les blés

À 8h30, nous quittons l'Aisne et les Hauts de France pour pénétrer dans les Ardennes et dans la nouvelle grande région Grand Est (Ardennes, Champagne, Lorraine, Alsace).

C'est à travers champ en suivant les travers de roues de tracteur dans les blés que nous y avons fait nos 5 premiers km, les chemins étant labourés et récupérés pour la culture.

 

L'église St Didier d'Asfeld
L'église St Didier d'Asfeld

Nous traversons la rivière Aisne à Asfeld. Nous l'avions traversée une première fois à Berneuil sur Aisne, puis à Port Fontenoy, puis à Soissons. Nous l'avions  longee de loin pendant 20km jusqu'à Bourg et Comin. Nous l'avions abandonnée pour monter sur le Chemin des Dames. Nous la laissons définitivement ici à Asfeld.

À Asfeld, l'église nous a intrigués. Nous y avons fait un saut et avons appris qu'elle a été reconstruite en 1683 après la guerre de la Fronde en style baroque italien. L'architecte lui a donné  une forme de "basse viole". Bref dans l'architecture de l'église il n'y a aucune ligne droite. C'est une architecture unique en France.

 

L'Ecaille est aujourd'hui le terme de notre étape et nous sommes hébergés à Pomacle. Pourquoi Pomacle ?

Parce qu'Elena, notre fille, a une copine d'école, Mathilde, dont les parents habitent Pomacle. Pomacle est à une douzaine de kilomètres de L'Ecaille. Alors, comme lorsqu'on est pèlerin les amis de nos amis sont nos amis, sur la recommandation de leur fille, ils nous accueillent ce soir.

Un grand merci à Monique et Remi pour leur accueil.