Pause à la Malmaison : 2eme journée

monument aux morts -  la Malmaison
le monument aux morts de la Malmaison

Nous voulons profiter de ce temps de repos pour faire quelques correctifs ou compléments sur ce que nous avons écrit ces derniers jours.

Nous parlions de l'évêque de Laon Soissons célébrant une messe à Confrecourt. Il s'agit de Mgr Renauld de Dinechin, évêque de Laon, Soissons et Saint Quentin.

Nous avons vu le monument aux morts de la Malmaison ; c'est une copie quasi-identique de celui de Laversines (à moins que ce soit l'inverse) : la République penchée sur ses enfants.

 vierge de l'église de la Malmaison
la vierge de l'église de la Malmaison

Mamy Colette, dont nous parlions hier, nous a raconté cette belle histoire vécue ici à la Malmaison. En 1997-1998, la municipalité de ce lieu n'était pas très portée sur l'entretien de l'eglise. Il y pleuvait, il fallait mettre des boites de conserve les jours de pluie.

Les démarches pour des réparations auprès du maire restaient sans résultats. Pour quelles raisons ?

-On ne va quand même pas engager des frais pour une église où il n'y a que 2 ou 3 messes et 1 ou 2 enterrements dans l'année.

Mamy Colette, piquée au vif par cette réponse, organise de façon régulière et hebdomadaire la récitation du chapelet.

Depuis le 8 septembre 1998, tous les mardis après midi, sans interruption depuis cette date, une vingtaine de personnes se retrouvent pour dire le chapelet.

L'argument du maire pour le refus d'engager les travaux tombe à l'eau, en quelque sorte. Très peu de temps plus tard, il fait refaire la toiture.

Marc et ses enfants dans son champ d'oignons
Marc et ses enfants dans son champ d'oignons

Nos hôtes, Ingrid et Marc, agriculteurs, ont mis en place une production et une cueillette de fraises sur 70 ares. Dès les beaux jours, une clientèle fidèle s'empresse dans leur champ.

Les terres de la Malmaison sont des terres très légères. En plus des cultures traditionnelles, céréales et betteraves à sucre, on y cultive des oignons pour la déshydratation et des carottes de type Amsterdam pour la conserve.

tout le monde en visite dans le champ de fraises
tout le monde en visite dans le champ de fraises

Surprise en fin de matinée avec la venue de Villeneuve d'Ascq, de Noaluen et Renaud, et Enora, Gwenn et Liz leurs enfants, venus tout spécialement du Nord pour nous rencontrer.

Question d'Enora 5 ans, qui suit via ses parents notre pèlerinage :

-Maman, dis-moi : Je comprends pour Grand Maman (Agnès) mais pourquoi Grand Papa, il a eu le droit d'aller sur le Chemin des Dames ?