41ème étape, Thionville - Koenigsmacker, 13km, demi-étape pour une remise en jambes.

Un petit bouquet de fleurs des champs
Un petit bouquet de fleurs des champs

Avec une journée de retard, nous offrons un joli bouquet de fleurs aux mamans qui nous accompagnent, la maman de nos enfants, les mamans de nos petits enfants et toutes les mamans. 

 

 

Une péniche remontant la Moselle vers Thionville
Une péniche remontant la Moselle vers Thionville

Après la fatiguante journée de Jean-Jacques et pour tenir compte de la probable fragilité des pieds d'Agnès, nous avons choisi de modérer la distance à parcourir cette journée en serpentant le long de la Moselle.

Celle-ci passe à Thionville. C'est une rivière navigable et nous avons pu voir de grosses péniches la remonter. Elle va se jeter dans le Rhin à Coblence.

Richesses minières, sidérurgie prospère, grande voie navigable : tout était réuni pour un développement économique durable de la région.

Et puis, il y a eu la crise de la sidérurgie : patatrac !

 

 

 

c'est d'un pas décidé qu'Agnès est partie ce matin
c'est d'un pas décidé qu'Agnès est partie ce matin

Avec une prévision de 34° pour cette après midi, c'est-à-dire une température à faire mourir de honte les gens du Sud-Ouest, nous apprécions d'être arrivés à notre terme avant midi. 

Les pieds d'Agnès semblent avoir tenu cette distance de rodage.

 

 

Une Agnès en pleine forme, dynamique, atomique
Une Agnès en pleine forme, dynamique, atomique

En quittant Thionville, nous avons eu devant nous pendant toute la matinée,  les cheminées de Cattenom, la centrale nucléaire. Nous sommes passés à moins de 2km de l'usine ; nous avons vu la station de pompage dans la Moselle pour le refroidissement du dispositif et 2 à 3km plus loin, en aval de la rivière, la station de rejet garantissant une élévation maximum de l'eau de 1,5°. Cattenom pompe 9 m3/s et en rejette 6, la différence est transformée en nuages.

À l'entrée de Koenigsmacker, nous avons traversé la Moselle sur la passerelle du barrage qui régule le niveau de la rivière pour la prise d'eau de l'usine nucléaire. Puis nous sommes passés sur la passerelle de l'écluse permettant aux péniches de naviguer.

 

 

 

Agnès le long de la Moselle à hauteur de Cattenom
Agnès le long de la Moselle à hauteur de Cattenom

Après la guerre de 1870, la Moselle est devenue territoire allemand. C'est donc un pays qui n'a pas subi les destructions guerrières (comme la Meuse) que  nous traversons.

Demain ce sera encore une demi étape toujours en France, puis nous basculerons en Allemagne où nous testerons la germano-compatibilite de notre breton.