49ème étape, Obermoschel - Bermersheim vor der Hohe, 27km, les plantations de cerisiers de la Rhénanie

massifs du Palatinat
derniers efforts dans les massifs du Palatinat

Ce matin comme tous les jours depuis notre entrée en Palatinat (mais c'était déjà le cas dans la Sarre), nous avons joué avec les vallées quittant l'une pour découvrir l'autre. Le problème à ce jeu là, c'est qu'il faut gravir des collines et les redescendre. Comme les collines sont boisées, il ne faut pas rater la bonne allée forestière surtout lorsqu'elle se réduit à un simple sentier que seuls les sangliers ont fréquenté depuis deux mois.

Lorsqu'on a les pieds mouillés, il faut faire sécher chaussures et chaussettes comme on peut.
Lorsqu'on a les pieds mouillés, il faut faire sécher chaussures et chaussettes comme on peut.

La pluie nous a surpris en milieu de matinée. Ceci nous a permis de sortir nos ponchos qui s'ennuyaient ferme au fond de nos sacs depuis St André de l'Eure.

Les manipulations de sacs à la va-vite, comme ça, en pleine nature, peuvent être la cause de petits désagréments.

C'est ainsi que Jean Jacques a perdu une chaussette sur les deux qui séchaient accrochées au sac par une épingle à nourrice.

Ça le met à égalité avec Agnès qui a perdu, il y a 4 jours, un de ses deux bâtons accrochés eux aussi au sac en franchissant à 4 pattes un fourré. Lorsque nous nous en sommes aperçus nous marchions depuis plus d'une heure.

culture de cerisiers
des plantations de cerisiers sur des centaines d'hectares

À 11h ce matin, nous avons complètement changé de paysage. En sortant de la forêt, vers Wendelsheim, c'est un grand plateau qui se présente à nous, avec des cultures de betteraves à sucre, de colza et surtout du vignoble à perte de vue. Brusquement et physiquement, nous avons quitté le Palatinat. Nous sommes en Rhénanie : les collines sont moins bosselées et moins boisées, le relief est moins accidenté. La ligne d'horizon s'est déplacée d'au moins 5km. Le paysage est beaucoup plus lumineux. 

À l'entrée de Bermersheim, on signale que Ste Hildegarde y est née.
À l'entrée de Bermersheim, on signale que Ste Hildegarde y est née.

Entre Wendelsheim et Uffhofen, nous avons rencontré des plantations de cerisiers à perte de vue sur plusieurs km. Hélas, les cerises ne seront mûres que dans 3-4 semaines. Puis nous avons traversé des weindorfen (villages viticoles) : Flonheim, Bornheim, Lonsheim.

Bermersheim vor der Hohe était le terme de notre étape. C'est un tout petit village de la banlieue d'Alzey. Mais il n'y a aucun logement. Le camionneur auquel nous nous sommes adressés pour avoir des renseignements, nous a gentiment ramenés en arrière à Lonsheim que nous venions de quitter.

À Bermersheim vor der Hohe, il n'y a qu'une petite chapelle pour ses quelques 300 hab.