62ème étape, Bamberg - Schammelsdorf, 12km, matinée de visite

l'impératrice Cunégonde sur le Untere Brucke
l'impératrice Cunégonde sur le Untere Brucke

Ce matin nous avons pris le temps de visiter la Cathédrale de Bamberg, le Bamberger Dom. 

C'est vraiment quelque chose de monumental et, sachant qu'au bout de 10 ans de présence, certains employés y font encore des découvertes, nous nous sentons un peu ridicules avec notre heure de visite.

Chaque porte d'entrée mérite qu'on s'y attarde longtemps pour comprendre toute la symbolique des sculptures.

Avec chacun leur pilier, les évêques semblent soutenir l'édifice depuis des siècles.

le Cavalier de Bamberg
le Cavalier de Bamberg

Le cavalier de Bamberg ne laisse personne indifférent par la finesse de ses traits, par la précision de la sculpture, par la prestance et la force d'expression du personnage qui semble chercher des yeux le maître autel.

 

le retable de l'autel de la Vierge
le retable de l'autel de la Vierge

Les gisants des deux chastes et saints époux royaux, Henri II et Cunégonde, sont de toute beauté et sur les côtés du tombeau, des reliefs rappellent des scènes de leur vie légendaire.

Le retable de l'autel de la Vierge fait apparaître sur le côté droit, une scène peu ordinaire : la naissance de Marie, avec une Ste Anne dans son lit, tenant Marie dans ses bras. 

 

le grand orgue du Bamburger Dom
le grand orgue du Bamburger Dom

Et il y a le grand orgue accroché sur une paroi de la nef à près de 20m de hauteur. Il défie les lois de la physique. Mais surtout, il impressionne avec plus de 6000 tuyaux, avec ses 77 jeux, ses 4 claviers et son pédalier.

Hélas ! Pour nous aussi visiteurs fugaces et matinaux, il est resté silencieux.

 

Mais déjà l'appel du chemin se fait sentir. La sortie de Bamberg avec ses 73 000 hab et ses faubourgs Est prend un certain temps.

En démarrant tardivement, nous ne voulions faire qu'une petite étape pour partager en trois la distance qui nous séparait de Bayreuth.

Demain, nous devrions traverser une région que les gens du pays appellent poétiquement la Toscane de Franconie, Frankische Toskana.