63ème étape, Litzendorff (Schammelsdorf) - Hollfeld, 22km, sous la chaleur

Dès 7h, il fait chaud dans les bois
Dès 7h, il fait chaud dans les bois

A 6h30, nous attaquons la colline près du gîte où nous étions logés. Nous allons monter pendant près de 2 heures. Mais à 7h, marqués par l'effort de l'ascension en plein bois, nous étions déjà trempés de sueur. 

La route que nous avons prise ne nous a pas fait découvrir des paysages toscans mais plutôt une succession de petits bois et de petites plaines. 

 

 

La rivière et les petits ponts fleuris de Konigsfeld
La rivière et les petits ponts fleuris de Konigsfeld

La traversée de Konigsfeld était rafraîchissante avec son petit ruisseau bien canalisé, coulant en milieu de l'axe central du bourg. Des petits ponts fleuris permettent d'accéder aux maisons particulières.

Les chemins de Franconie, Frankenweg
Les chemins de Franconie, Frankenweg

Nous avons suivi pendant quelques kilomètres le Frankenweg, chemin de Franconie. Les chemins que nous avons pris étaient pavés jusqu'au fin fond de la campagne.

 

Les orgues d'Hollfeld
Les orgues d'Hollfeld

À 14h, à Hollfeld, ça s'est un peu corsé. La ville est très agréable d'aspect, vivante et commerçante, et accrochée à la colline. Donc tout est en pente !

La première Gasthaus où nous avons pris notre déjeuner, étant complet pour l'hébergement, nous nous présentons à la seconde. Et là nos progrès en allemand sont marqués par la déception : Dienstag Ruhetag (mardi fermeture).

On nous donne l'adresse d'une troisième Gasthaus. C'est là haut. Nous y montons, montons, montons. Arrivés là haut, une dame très charitable parlant un peu français, nous dit qu'elle connait un petit quelque chose à 3mn. Confiants, le coeur léger, nous descendons avec elle. Hélas ce qu'elle nous montre c'est la première maison où nous avons frappé.

Nous remontons là haut sur la Marienplatz pour découvrir qu'ici aussi c'est Ruhetag !

On nous parle d'un hôtel Bettina à 2km. Nous téléphonons : Ruhetag.

Il nous reste une adresse mais nous devons attendre 16h.

Dehors le soleil cogne fort 30-31°.

À 16h, nous sommes devant la porte du Tapasbar dont c'est aussi jour de fermeture.

Mais Gunter arrive, ne parlant ni anglais ni français mais il veut notre bien et veut nous aider.

Au rez de chaussée, c'est le bar à Tapas, au premier étage, c'est le Gastraum pour accueillir des convives et le deuxième étage, c'est un appartement meublé pour une dizaine de personnes. Le bar est fermé. Nous sommes seuls. Juste en face du Laternla, il y a un Backerei qui fait Fruhstuck dès 6h.

 

Demain nous serons à Bayreuth chez Michael