73ème étape, Kralovice - Pavlikov (Rakovnik), 23 km, la Bohème, la Bohème.

Jean-Jacques avec Milanec, le cycliste qui veut connaître le centre géographique de la France.
Jean-Jacques avec Milanec, le cycliste qui veut connaître le centre géographique de la France.

 

 

À côté de notre table, hier soir, 3 hommes occupaient leur soirée au bistrot. Leur régime était simple : on commande une bière et une volka. On prend le temps de siroter la moitié de la bière et hop ! cul-sec pour la rasade de volka. Tout en refaisant le monde, on finit de siroter la bière. Et quand c'est fini on recommence ! Plus le temps passe plus ça parle fort. Autre culture !

 

Autre rencontre hier sur la route, un randonneur cycliste tchèque, chargé comme un mulet, nous croise. Il fait demi-tour pour venir causer avec nous car Agnès lui avait dit "bonjour" en français. Son but est d'aller jusqu'au centre de la France à Bruere-Allichamps dans le Cher près de Bourges. Et comme 5 communes prétendent être ce centre géographique, il va les visiter toutes. Mais entre-temps il veut voir 2 étapes du tour de France dans les Vosges. À chacun son pèlerinage !

 

Et ce matin, c'est le cuisinier de notre hôtel qui nous interpelle :

- "Bretagne !"

Devant notre étonnement il ajoute :

- "Tour de France" 

Et avec les deux bras il fait des gestes larges et nous fait comprendre que notre drapeau breton est visible à toutes les étapes et dans tous les virages du tour de France.

 

L'alignement des cages à veaux dans le complexe Agro-Malinova
L'alignement des cages à veaux dans le complexe Agro-Malinova

 

 

À 10h, nous changeons de région. La Tchéquie est partagée en 2 grandes régions, la Bohème à l'Ouest et la Moravie à l'Est. Mais le mot Bohème a été donné à une région : Stredoceski Kraj (région de Bohème centrale) région dans laquelle nous allons cheminer une douzaine de jours.

 

Très rapidement notre chemin a pris une version champêtre en traversant des plaines immenses et des parcelles gigantesques. Ceci nous a permis de traverser le petit bourg de Malinova avec, à la sortie, une immense ferme (Agro Malinova) et ses tracteurs rangés pèle-mêle dans la cour et ses matériels exposés le long de la route. Et toujours la clôture et le portail. Une ouvrière se rendait à son travail, la traite du soir. Elle nous a expliqué qu'elle avait 150 vaches à traire mais que c'était très automatisé.

 

 

Une vue panoramique d'un paysage de Bohème que nous avons traversé aujourd'hui.
Une vue panoramique d'un paysage de Bohème que nous avons traversé aujourd'hui.
Agnès avec Edita, notre Providence d'aujourd'hui.
Agnès avec Edita, notre Providence d'aujourd'hui.

 

 

À Pavlikov, nous croyions disposer d'une adresse d'ubytovani (hébergement). On nous a expliqué qu'il n'y en avait pas dans ce village. Pendant qu'Agnès commandait deux glaces dans une  "cukrarna" Jean-Jacques demandait à la cantonnade aux personnes qui attendaient d'être servis, si quelqu'un parlait français ou anglais. Edita s'est avancée et nous a dit qu'il n'y avait pas de solution ici à Pavlikov et qu'il fallait aller à Rakovnik, une ville de 16000 hab à 5km un peu plus au Nord. Elle y connaissait une pension à laquelle elle a téléphoné et nous y a conduits. Merci Edita.