77ème étape, Uvaly - Kourim, 25km : on avance, on avance !

Le petit village de Vitavice
Le petit village de Vitavice

 

 

Après notre trafic d'hier soir (coucou Prague, nous revoilà !) Nous étions dès 8h ce matin à Uvaly pour reprendre la route et essayer de tenir  notre cap : Czestochowa.

Depuis hier matin, c'est à dire depuis que nous sommes à l'Est de Prague, le paysage s'est nettement modifié par rapport à ce que nous avons connu les jours précédents. Nous parlions uniquement de gros ensembles agricoles et de grosses parcelles. Ici nous sommes dans un paysage qui ne nous semble pas étranger. C'est de la plaine, pas forcément plate mais de la plaine. Les parcelles de cultures ont des tailles importantes certes, mais au moins on peut voir les 4 coins ! De plus la végétation en quelques jours a pris une bonne avance. Les orges sont presque mûres, les blés jaunissent tout doucement, les maïs commencent à avoir une taille compatible avec la vie du pèlerin (dixit Agnès).

Tous les 3-4km, nous changeons de villages. C'est très agréable ce genre de chose car nous avons vraiment l'impression d'avancer.

 

 

 

Le paysage à l'entrée de Kourim
Le paysage à l'entrée de Kourim
Agnès deguste des cerises sur le bord de la route
Agnès deguste des cerises sur le bord de la route

 

 

Mis part un petit tronçon de grand route qui nous a fait cheminer vers une copie conforme des anciens pylônes de Kerdanve, nous avons marché le long de petites routes bordées principalement de cerisiers. Des cerises de toutes sortes : des merises, des griottes, des grosses bien charnues. Hélas ! Trois fois hélas !!! Nous n'étions pas les premiers à passer par là. Tout ce qui était à hauteur d'homme avait été dévalisé. Nous n'allions quand-même pas monter dans les arbres ! Ce n'est pourtant pas l'envie qui nous manquait car certains arbres étaient très chargés au delà de 2,50m de hauteur.

 

 

 

Au bord de la grand route, près de Cesky Gros, seraient-ce les pylônes de Kerdanve ?
Au bord de la grand route, près de Cesky Gros, seraient-ce les pylônes de Kerdanve ?
Le Cardinal Josef Beran archevêque de Prague
Le Cardinal Josef Beran archevêque de Prague

 

 

Il y a 2 jours en visitant la Cathédrale St Guy de Prague, nous avons vu un panneau expliquant la vie du Cardinal Josef Beran.

Voici ce que nous avons pu apprendre.

 

Né à Plzen en 1888, il est ordonné prêtre en 1911.

En 1932, il est recteur du Séminaire Archiépiscopal de Prague.

Arrêté par les Nazis en 1942, il est emprisonné à Pancrace, à Terezin puis au Camp de Concentration de Dachau. Il est libéré de Dachau en 1945. Il est ordonné archevêque de Prague en 1946.

 

Vigoureux dénonciateur des restrictions de la liberté des droits civiques et religieux imposées dans son pays après l'implantation du gouvernement communiste, un sermon enflammé prononcé à la Cathédrale de Prague lui vaut une nouvelle arrestation en 1949 par les Services Secrets du pays.

 

Il est transféré à la prison de Roslov en 1951. Il demeure douze ans emprisonné, à Roslov, Ruzolov, Mysteves, Pabenice, Mukarov et Radvanov. 

Toujours emprisonné, Paul VI le crée cardinal le 25  janvier 1965.

Les autorités politiques de Tchécoslovaquie le libèrent et l'autorisent à aller à Rome chercher ses insignes de cardinal.

Ces mêmes autorités lui interdisent alors son retour en Tchécoslovaquie.

Il restera exilé à Rome  jusqu'à son décès en 1969

 

 Il est enterré dans la crypte de la Basilique St Pierre.