78ème étape, Kourim - Kutna Hora, 28km, chaleur et goudron

Agnès profite des quelques kilomètres enherbés de la journée
Agnès profite des quelques kilomètres enherbés de la journée

 

 

C'est une gentille petite ville que nous avons laissée ce matin avec  son immense grand-place pavée de galets. L'effet est spectaculaire mais bonjour les chevilles en fin de journée !

Les 28km de ce jour ont été avalés avec une relative aisance : toujours pas de grosses montées donc toujours pas de grosses descentes, 5km de chemins de terre pour nous faire oublier que tout le reste était en macadam

 La cathédrale Ste Barbe de Kutna Hora
La cathédrale Ste Barbe de Kutna Hora

 

 

Kutna Hora est une ville très touristique avec des monuments historiques à chaque coin de rue. Elle a eu le label UNESCO en 1995. 

Kutna Hora doit sa richesse aux mines d'argent qui se trouvaient sur la commune et dans la toute proche région. L'extraction d'argent a commencé au XIVe siècle. 

Au centre de la ville, la colonne de la peste rappelle que ce fléau a sévi ici régulièrement et par épisode jusqu'à la fin du XVIIe siècle. Un échafaudage dressé tout autour du monument n'a pas permis à l'amateur de la prendre en photo.

Toujours au centre ville, une fontaine en pierre datant de 1495, fut installée par les édiles de la ville pour que toute la population puisse avoir de l'eau potable

Une gargouille de la Cathédrale Ste Barbe
Une gargouille de la Cathédrale Ste Barbe

 

 

La ville justement est en festival pendant une dizaine de jours. Pas de possibilité de visiter la cathédrale Ste Barbe car un groupe musical y fait sa répétition pour ce soir.

Il nous faudra donc revenir un jour, car nous faisons de piètres touristes. Sitôt arrivés nous cherchons un hébergement. Sitôt trouvé nous y faisons une petite heure de sieste. Et lorsqu'on se présente aux monuments pour les visiter, ils sont fermés. Il nous faut alors trouver un lieu pour manger et se dégager une heure pour faire les écritures.

Piètres touristes mais bons pèlerins ! Nous intrigons toujours avec notre barda sur le dos et suscitons beaucoup de sympathie.

En début d'après midi nous étions en panne d'eau. Alors nous en avons demandée à un homme qui était dans son jardin en lui faisant le geste du robinet. Et non ! Il nous donne une bouteille de 2l d'eau minérale. Lorsque nous la débouchons nous nous apercevons que c'est de l'eau gazeuse. Nous l'avons mise dans nos poches à eau en le remerciant chaleureusement.

 

Demain, nous modifions légèrement notre parcours : nous ne passerons par Pardubice.