79ème étape, Kutna Hora - Zleby, 24km, le jus de fruit qui réconforte

Le groupe de cyclo-touristes israéliens
Le groupe de cyclo-touristes israéliens

 

 

Notre Bed and Breakfast nous ayant libérés un peu plus tôt ce matin, nous avons décidé de traverser la ville de Kutna Hora de part en part et visiter l'Ossuaire de Sedlec.

Et comme l'Ossuaire n'ouvrait qu'à 9h, nous en avons profité pour discuter avec un groupe de cyclo-touristes israéliens en vacances entre Prague et Cracovie.

Ils étaient 8 et presque tous étaient capables de tenir une conversation en français. Et pour eux le mot Bretagne, c'étaient les huîtres. Nous avons essayé de faire la promotion de celles de la rivière d'Etel, ça n'a pas marché. Ils ne juraient que par la Belon et la Cancale.

Tandis que nous leur présentions nos crédencials, l'un d'entre eux a fait à ses collègues une réflexion en hébreu. Alors un autre collègue nous a traduit en français ce qu'il avait dit :

- mon ami qui est un vrai Juif dit qu'avec ça il aurait réussi à avoir une réduction pour la visite.

un décor représentant un calice
un décor représentant un calice

Et nous sommes entrés dans la chapelle Ossuaire. On y trouve tout un ensemble de décorations faites en ossements humains : des pyramides, des guirlandes, des calices, des chandeliers. Impressionnant ! On aurait pu avoir un haut le coeur, mais non ! Il n'y a pas de squelettes reconstitués.
On dit que les ossements de 40 000 personnes ont été nécessaires pour constituer les figures.
D'où venaient t'ils ?
Des morts de la Grande Peste, celle de 1348, qui a sévi dans toute l'Europe, morts enterrés dans des fosses communes. Les ossements ont été désinfectés et blanchis à l'hypochlorite de calcium lorsque ces décors ont été réalisés au XVIIe siècle.
En 4 ans, entre le début et la fin de l'épidémie de 1348, 25 à 40 millions d'Européens vont mourir de la Grande Peste. Froissart dit même que le tiers de la population française en serait mort.
Mais comme chacun sait, elle s'est arrêtée à Elliant, à la porte de Quimper. Les Melenniks qui nous suivent régulièrement préciseront que c'est exactement à Kerdevot, toujours en Elliant.

nous avons marché un moment en bordure d'un champ de betteraves
nous avons marché un moment en bordure d'un champ de betteraves

La route de Kutna Hora à Zleby n'est pas de celles qui laissent de grands souvenirs : de la route d'un bout à l'autre. Et aujourd'hui c'est le retour d'un super grand week-end qui a commencé mercredi (streda) jour férié pour Sts Cyrille et Méthode, jeudi (ctvrtek) congé pour Jan Huss, vendredi (patek) journée de pont, samedi (sobota) et dimanche (nedele) week-end normal. Bref la semaine passée les Tchèques n'ont travaillé que lundi (pondeli) et mardi (utery).
La journée a été éprouvante par la tension permanente qu'engendre la marche en bordure de route et l'attention qu'il faut avoir pour rester en sécurité.

 le château de Zleby
le château de Zleby

 Où couchera t'on ce soir ? C'est la question que l'on se pose toutes les fins d'après midi. Nous nous sommes arrêtés au premier café restaurant à l'entrée de Zleby pour demander s'il y avait une ubytovani (hébergement) ou une penzion quelconque.
La serveuse Kristina se démène pour nous, téléphone à notre place et nous trouve un logement à 200m. Au moment de partir nous demandons la note pour les jus de fruit que nous avons consommés : elle refuse de nous faire payer.
Il est des petites choses comme ça qui en 30secondes vous font oublier toutes les tribulations de la journée.