80ème étape, Zleby - Horni Bradlo, 25km, Finie la vie de Bohème

Agnès sur une route à 5 chiffres
Agnès sur une route à 5 chiffres

Au bout d'une demi heure ce matin nous quittions le Kraj (région) de Bohème centrale pour entrer dans le Kraj de Pardubice.
Parmi les changements importants constatés du côté Est de Prague, il y en a un de grande importance pour les pèlerins, il n'y a pas de chemins de traverse. Conclusion nous n'avons que de la route à circulation automobile. Les routes à 2 chiffres (ex 17) correspondent aux grands axes nationaux. Les routes à 3 chiffres (ex 337) correspondent à des routes à moindre circulation. Les routes à 4 chiffres (ex 3346) sont des routes de campagne avec peu de circulation. Il y a aussi des routes à 5 chiffres, là il n'y a que la route et nous !

Une petite traversée de forêt. Mais ça commence à monter !
Une petite traversée de forêt. Mais ça commence à monter !

Aujourd'hui pour nous faire un peu les mollets nous nous sommes payés une petite grimpette à travers bois avec parcours d'obstacles. Ce fut une très belle alternative à la route goudronnée mais pendant 3/4h nous avons du faire face à une attaque massive de taons. Pour un que nous écrasions il y en avait 10 qui venaient pour le venger.
Bref, à grands coups de claques et de mouvements de bras type moulin à vent, nous avons survécu.

Le gué que nous avons franchi avec bravoure
Le gué que nous avons franchi avec bravoure


La journée a été globalement agréable. Il y a même eu le passage d'un gué avec un petit pont rudimentaire.
C'est à Horni Bradlo que ça s'est gâté. L'hôtel est fermé pour la saison et la pension pour la journée. Alors nous avons amorcé un retour stratégique de 11km en arrière pour la nuit. Les deux vieux faisant du stop ont quand même réussi à trouver une âme charitable au bout de 3/4h pour les ramener à Sec. À l'hôtel Sec, les patrons se sont decarcassés pour nous trouver une chambre. Sec, c'est le nom de la ville.
Bref, cher lecteur, vous avez compris que derrière les côtés "retour sur soi", "rencontre de l'autre" et "quête de l'absolu" de notre pèlerinage, il y a des aspects pratico-pratiques à résoudre chaque soir pour pouvoir dormir dans un lit.