81ème étape, Horni Bradlo - Svratka, 26km, la 343 comme fil conducteur.

Il n'y a que la route et nous
Il n'y a que la route et nous

 

 

À Sec, nous étions bien au sec, mais nous avons dû partir sous la pluie. 

Nous vous avions parlé de l'attention du personnel de l'Hotel-Sec  à notre égard. Ce matin, pour reprendre notre marche à notre point d'arrêt d'hier, c'est à dire à 11km de là, à Horni Bradlo, nous avons demandé au serveur de l'hôtel de nous appeler un taxi. Ce n'est pas un taxi que nous avons eu mais un des patrons de l'hôtel qui s'est proposé de nous y conduire en voiture, ce que nous avons accepté.

Et dès 8h ce matin nous étions sur la 343, route que nous suivrons jusqu'à notre terme. Juste avant d'arriver à Svratka, nous étions même sur une route à 5 numéros et nous y étions seuls.

La statue de St Vaclav, sur la place de Svratka
La statue de St Vaclav, sur la place de Svratka

 

 

Sur la place de Svratka, nous avons vu une statue de Sv. Vacslave. Il est représenté comme un chevalier en armure accroché à son drapeau. De qui s'agit-il ? De St Wenceslas (Vaclav en tchèque). C'est le saint patron de la République Tchèque, il est fêté le 28 septembre qui est un jour de congé national.

Voici ce qu'en dit notre ami Nominis :

 

Saint Vaclav : duc de Bohême et martyr (✝ 929)

 

Vratislas, duc de Bohème, laissait deux fils en mourant : Venceslas, l'héritier âgé de treize ans, et Boleslas, de deux ans plus jeune. Drahomira leur mère exerça la régence, mais restait attachée à l'ancien culte comme Boleslas, alors que Venceslas était devenu chrétien. Durant les cinq années de sa régence, elle persécuta les chrétiens et Venceslas lui-même devait se cacher pour entendre la messe. A 18 ans, quand il monta sur le trône, il construisit des églises, ouvrit des monastères, rappela les prêtres exilés. Il gouvernait sagement et ses mœurs étaient pures. Il fut assassiné par son frère qui convoitait le trône et avait pris la tête du parti païen. Boleslas l'attaqua par surprise devant l'église où il se rendait à la messe. Venceslas ne tira pas son épée: "Je ne serai pas fratricide. Je te pardonne." Il avait vingt-trois ans.

La Tchéquie garde mémoire de saint Venceslas, martyr. Duc de Bohême élevé par sa grand-mère, sainte Ludmilla, dans la sagesse divine et humaine, il se montra sévère pour lui-même, pacifique dans l’administration de son pays, plein de bonté pour les pauvres ; il racheta des foules d’esclaves païens sur le marché de Prague, pour qu’ils soient baptisés ; après bien des difficultés supportées pour gouverner ses sujets et les instruire de la foi chrétienne, il fut trahi par son frère Boleslas et tué par des sicaires dans l’église de Boleslava, en 935.

 

Nous avons vu aussi sa statue sur le pont Charles à Prague et devant le collège des Jésuites à Kutna Hora.

Les deux premiers présidents de la jeune République Tchèque étaient Vaclav Havel puis Vaclav Klaus. Le Président actuel est Milos Zeman.

Tout au fond, le bourg de Svratka
Tout au fond, le bourg de Svratka

 

 

Ici à Svratka nous faisons une incursion dans le Nord du Kraj de Vysocina. Nous sommes ici dans un paysage qui ressemble au Jura français, un paysage vallonné sans être accidenté. Ce sont les collines finales des Carpates qui s'étendent en Slovaquie et beaucoup plus à l'Est de l'Europe.

Svratka est aussi une petite station de ski avec des remonte-pentes. Le Devet Skal culmine à 836m. Notre hôtesse de ce jour nous a rappelé le caractère très aléatoire de leur économie de vacances basée sur la neige.

 

 

Les collines de la fin des Carpates
Les collines de la fin des Carpates
Haut parleur de village
Haut parleur de village

 

 

Dans tous les bourgs, villes et villages de Tchéquie, nous trouvons ces haut-parleurs qui nous intriguent un peu.

Il y en a dans toutes les communes, petites ou grandes.

On en trouve bien sûr dans le centre mais aussi jusqu'à la dernière maison à la sortie du village.