83ème étape, Policka - Svitavy, 20km en tirant des bords

En ce jour de grand vent, nous avons dû marcher dans les champs pour éviter la circulation
En ce jour de grand vent, nous avons dû marcher dans les champs pour éviter la circulation

 

 

Pour éviter la longue ligne droite à très forte circulation, de 15km entre notre ville de départ et notre ville d'arrivée, nous avons fait l'école buissonnière en prenant par Pomesi et Vendoli. 

Aujourd'hui, il y avait beaucoup de vent. C'est la raison pour laquelle nous avons mis nos ponchos. Mais, il n'est pas tombé une seule goutte de pluie.

Nous avons longé un camp militaire perdu dans la campagne
Nous avons longé un camp militaire perdu dans la campagne

 

 

En plein bois, perdus au milieu de nulle part, nous longeons un mur de béton hérissé de barbelés avec de place en place des caméras de surveillance. Nos esprits foleyent allègrement : annexe de Guantanamo, camp d'entraînement pour espions à infiltrer en Russie, relique de camp de concentration. Nous ne le saurons jamais.

Un kilomètre plus loin, en bordure de forêt, nouveau camp avec clôture en grillage, barbelés et pylônes avec caméras. Mais là, ça se complique. Il y a un portail coulissant fermé et il barre notre route. Mais il y a une sonnette que nous actionnons. Miracle ! Le portail coulisse. Nous pénétrons et cheminons vers la sortie. Un homme s'avance vers nous, semble nous reprocher quelque-chose que nous ne comprenons pas. Nous lui expliquons que nous sommes des pèlerins et lui montrons nos crédencials. Le mot Czestochowa semble l'interpeller. Il va s'enfermer 5mn dans sa guitoune en nous demandant de ne pas bouger. Nous sommes face à des caméras qui semblent nous ausculter. Il revient plus affable, nous salue et nous ouvre le portail de sortie. Nous avons échappé au Goulag.

La Vierge Marie au-dessus de la Colonne de la Peste à Svitavy
La Vierge Marie au-dessus de la Colonne de la Peste à Svitavy

 

 

À Vendoli, un homme nous laisse entrer dans l'église où nous voyons une effigie du Bx Engelmar Unzeitig. Nous lui demandons si Unzeitig était d'ici. Il a bien compris notre demande et nous répond "Hradec". 

Arrivés à Svitavy, nous nous renseignons sur les personnalités nées à Hradec, une petite commune située à 5-10km de Svitavy. Le Bienheureux Unzeitig y est né en 1911.

Cela ne correspond pas à ce que nous avons écrit dans ce blog en page "Wurtzburg" : le Bx Unzeitig est né en 1911 à Greifendorf près de Zwittau. Y aurait il eu méprise ? Ceci nous oblige à des éclaircissements.

Par les accords de St Germain en Laye en 1919, sur le partage de l'Empire Austro-hongrois, la Bohème, la Moravie et la Slovaquie furent associées pour former la Tchécoslovaquie. Donc des Austro-hongrois deviennent des Tchécoslovaques.

Historiquement depuis des siècles, les Sudètes étaient une région très disparate entourant la Bohème et la Moravie. Les Sudètes parlaient allemand et après la création de la Tchécoslovaque, étaient pro-allemands.

La toute petite région où nous sommes aujourd'hui faisait partie de ce territoire des Sudètes. Lors des accords de Munich, le 29 septembre 1938, Hitler informe Daladier, Chamberlain et Mussolini, qu'il va annexer les Sudètes au IIIe Reich. Ainsi seront définies les frontières du Grand Reich destiné à durer plus de 1000 ans. Nos 3 gogos avalent la couleuvre ! Nous connaissons la suite.

Churchill dira, en parlant des protagonistes : vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre.

Après la guerre 39-45, Greifendorf choisira de s'appeler Hradec nad Svitavou et Zwittau reprendra son nom historique de Svitavy.

 

Cher lecteur avec tous ces éclaircissements, nous restons persuadés d'avoir éclairé votre lanterne.

L'entrée de la maison natale d'Oskar Schindler à Svitavy
L'entrée de la maison natale d'Oskar Schindler à Svitavy

 

 

Vous saurez tout sur Svitavy lorsqu'on vous aura dit : 

- qu'autrefois on l'appelait la Manchester de la Moravie à cause de l'importance de son industrie textile

- qu'Oskar Schindler, industriel ayant sauvé  des Juifs pendant la guerre et déclaré Juste parmi les Nations, est né à Svitavy

- qu'il y a dans chaque ville un musée et qu'ici à Svitavy, il y a un musée de l'espéranto et un musée de la machine à laver dans la maison natale de Schindler

- qu'il y a aussi un Colonne de la Peste et qu'elle est aussi en restauration.

 

Demain cap sur Jevicko en passant par Hradec nad Svitavou