93ème étape, Karvina - Wisla Mala, 25km, bonjour la Pologne

Agnès franchit la frontière
Agnès franchit la frontière

Nous étions bien tard à démarrer ce matin. Figurez-vous que notre tablette Nexus7 a décidé de ne plus répondre à nos ordres. Virus ? Choc ? Vieillesse ?

Dès 8h ce matin nous étions chez un spécialiste en informatique qui, n'y comprenant rien, nous a refilé l'adresse d'un confrère qui, à son tour, a dû reconnaître son impuissance à réparer la machine. 

Nous communiquerons donc en utilisant d'autres compétences pour finir notre pèlerinage. 

Avec tout cela il était 8h45 lorsque nous avons quitté Karvina. À 9h30 en ayant réalisé plus de 2100km nous avons abandonné le Kraj de Moravie-Silésie et la République tchèque pour entrer dans la Voivodie de Silésie en République polonaise.

Les 2 copains de Barkow sont heureux de poser avec Jean-Jacques
Les 2 copains de Barkow sont heureux de poser avec Jean-Jacques

Vers 13h nous sommes à Barkow et un jeune homme nous demande  si nous voulons de l'eau. Ça tombe à pic car nous n'en avons plus. À peine avons-nous dit "oui" que deux verres d'eau  glacée parfumée à la fraise sont devant nous. 

Patwik et Piotr, deux copains qui s'entraident nous installent sur la table de jardin où nous prenons notre pique-nique.

Pourquoi tout ça ? Par curiosité pour notre drapeau qu'ils ont repéré de loin sur la route.

Amateur de football, Patwik ne connaît pas le mot Bretagne mais connaît le mot Lorient. Il était persuadé que Lorient était  proche de Monaco. Après une explication géographique nous avons pu lire un peu de déception dans son regard pendant que Piotr allait préparer une tasse de café. 

Nous en avons profité pour apprendre 3-4 mots polonais de base. Mais il faudra plusieurs répétitions pour les retenir. 

 

À Strumien, un cardiologue, ami de la Bretagne, nous apporte son aide
À Strumien, un cardiologue, ami de la Bretagne, nous apporte son aide

À Strumien, ça se complique car nous voulons des Zloti. Les commerces refusent notre reliquat de Kurun tchèques et ne veulent pas de nos Euro. Le distributeur automatique de billets de banque s'étrangle quand nous lui demandons de l'argent. Une queue commence à se former derrière nous. Nous repartons finalement en ayant passé un ordre bancaire, en ayant récupéré la carte de crédit mais pas les billets. Nous en serons quitte pour surveiller notre compte. 

Bien gentiment, un monsieur qui attendait nous conduit à un autre distributeur. Lui aussi a reconnu le drapeau breton. C'est un cardiologue qui vient régulièrement chez des amis à Auray. 

Avec ses nombreux lacs, cette région est un véritable paradis pour les pêcheurs.
Avec ses nombreux lacs, cette région est un véritable paradis pour les pêcheurs.

 Ce soir nous sommes dans un hôtel que les copains de Barkow nous ont décrit comme étant de luxe. Lorsque nous avons vu la note et que nous nous sommes assurés que le petit déjeuner était inclus, nous avons eu un temps d'arrêt : 139 Zli. La conversion en Euro est simple, il faut diviser par quatre.

 

Wisla Mala est au bord d'une zone de marécages, d'étangs et de lacs dans lesquels coule la Vistule (Wisla en polonais ).

Nous allons côtoyer la Vistule pendant une bonne semaine. Elle arrose Cracovie et Varsovie.