94ème étape, Wisla Mala - Brzeszcze, 28km

Nous profitons d'une bordure de champs pour échapper à la circulation.
Nous profitons d'une bordure de champs pour échapper à la circulation.

Il pleuvait ce matin au départ, et pendant toute la journée le temps est resté triste, crachinant sa morosité. Il ne pleuvait pas mais tout était moite. Ce n'est que 4-5 km avant l'arrivée que nous avons ôté nos ponchos. Avec l'humidité et les chaussettes trempées, nous avions la peau des pieds qui se plissait, qui se ratatinait.

Aujourd'hui ce furent 28 kilomètres de route avec de la circulation. C'est le gros problème de notre parcours polonais, il n'y a pas de chemin de traverse, tout au moins nous n'en voyons pas.

le grand lac de Zbiomik...
le grand lac de Zbiomik...

Le temps gris, le ciel bas, la faible visibilité et le manque de luminosité ne nous ont pas permis de profiter de la vue sur le grand lac Zbiomik Goczalkowicki que traverse la Vistule. 

Agnès traverse la Vistule
Agnès traverse la Vistule

Nous avons traversé Pszcyna et nous sommes dans l'incapacité de prononcer ce nom de ville. Quant à notre point de chute de ce soir, Brzeszcze c'est encore pire. Nous n'osons même pas essayer de peur d'avoir une déformation faciale irréversible !

Un peu avant d'y pénétrer nous avons traversé la Vistule et quitté la Voivodie de Silesie pour celle de Petite Pologne. 

entrée de Pszczyna. Le panneau vert indique l'entrée sur le territoire communal et le dessin l'entrée dans l'agglomération.
entrée de Pszczyna. Le panneau vert indique l'entrée sur le territoire communal et le dessin l'entrée dans l'agglomération.

Nous sommes toujours étonnés par l'étalement des villages le long des axes que nous traversons. Les centres bourgs sont quasiment inexistants.