95ème étape, Brzeszcze - Oswiecim - Poreba Wielka, 7 + 8km, visite d'Auschwitz.

Le chevalement de la mine de Brzeszcze
Le chevalement de la mine de Brzeszcze

 

 

En quittant  notre hébergement  ce matin,  que voyons nous  juste en face de nous ?
Un chevalement de mines. Avec le ciel  gris et la fatigue accumulée,  nous n'avions rien vu hier soir.
Nous sommes ici sur le sillon houillier de Silésie et la mine fonctionne toujours. C'est même  le principal employeur de Brzeszcze. Nous  cherchons du regard  mais nous ne trouvons pas de traces de terrils.

Un groupe de jeunes Israéliens attendent leur tour pour visiter le Camp d'Auschwitz
Un groupe de jeunes Israéliens attendent leur tour pour visiter le Camp d'Auschwitz


À l'entrée dOswiecim (40 000 hab), nous passons devant le carmel qui faillit mettre le feu aux poudres dans les relations entre le Vatican et Jérusalem autour des années 84-93.

La longue distance parcourue hier nous a permis d'être dès 9h à l'entrée du camp de concentration d'Auschwitz. Et déjà une foule importante se presse, fait la queue. Il n'y a pas de bousculade.
Plusieurs groupes importants d'Israéliens sont présents.  Ils portent soit une polaire  blanche soit un t-shirt blanc, avec sur le dos, un dessin rappelant l'univers concentrationnaire. Certains portent la kippa,  d'autres portent avec fierté le drapeau israélien sur les épaules. 

La célèbre entrée du camp de Birkenau avec sa voie ferrée
La célèbre entrée du camp de Birkenau avec sa voie ferrée



En 1940, les Allemands  après avoir envahi la Pologne,  transforment le camp militaire  d'Oswiecim en camp de concentration qu' ils appelleront Auschwitz. En 1941, est construit  le camp de Birkenau  (Auschwitz II) sur les 175ha de terre réquisitionnés sur la commune de Brzezinka à  3km d'Oswiecim. Il n'a qu'un seul objectif : l'extermination massive. En 1942, est construit le camp de travail  de Monowitz Buna (Auschwitz III) sur l'Est de la commune  d'Oswiecim.
De 1940 à  1945, plus de 1,3 millions  de personnes  ont été  exterminées sur les sites d'Auschwitz

La montagne de chaussures entassées derrière une vitrine de protection
La montagne de chaussures entassées derrière une vitrine de protection

 

Pendant plus de 3heures nous avons  visité les sites d'Auschwitz et de Birkenau avec Dorota, notre guide, une Polonaise  parlant remarquablement le français  et qui vient régulièrement  en vacances  à  Arradon.
Un monde sépare  les images  vues à la télé  et l'imprégnation dans la réalité.

Des mots, des images nous explosent en pleine  figure :
- Rudolph Hess,  directeur  du centre et la potence  à  laquelle  il fut pendu
- le Dr Mengele et des recherches scientifiques raciales poussées  à  l'extrême 
- la Solution Finale 
- l'écriture  d'entrée  : Arbeit Macht Frei, le travail  rend libre
- la voie ferrée de Birkenau 
- la baraque des enfants 
- la montagne de cheveux de jeunes filles
- la montagne  de chaussures 
- le stock de lunettes en vrac
- les cendres humaines commercialisées comme engrais.

Et tout cela  a été réalisé par des gens normaux, des gens comme nous, des gens comme vous  dont le cerveau a été manipulé. 
Oui, nous avons l'obligation de nous souvenir et de témoigner.

Demain nous voulons  être à  Wadowice, la ville natale  de Jean Paul II.