99ème étape, Olkusz - Lazy, 26km, J-4, dans le Désert de Bledowska

A la fin du gymkhana
A la fin du gymkhana

 

 

Pour nous échapper d'Olkusz ce matin, il n'y avait pas 36 solutions, seulement la route à 4 voies qui relie Olkusz à Katowice, la capitale de la Silésie. Sur le côté nous avons vu un petit chemin que nous avons pris pendant 5-6km. Tout en suivant un petit sentier, ce sera pour nous un véritable gymkhana entre les buissons.  Nous nous faufilerons ainsi de fourré en fourré.

La difficile marche dans des chemins sablonneux
La difficile marche dans des chemins sablonneux

 

Enfin nous échappons à la grande route pour nous enfoncer dans une forêt de résineux. C'est une gigantesque forêt à cheval entre la Petite Pologne et la Silésie.

Sans le savoir nous venons de rentrer dans le Pustynia Bledowska, en français le Désert de Bledowska. Il n'y a aucune habitation ; son appellation il la doit à la nature du sol : c'est du sable. Ce matin pendant plus de deux heures nous nous sommes farcis des chemins de sable, celui qui s'échappe sous vos pieds quand vous marchez et qu'en Bourgogne on appelle sable fouiroux.

 

Le propre d'une forêt de résineux est d'être silencieux. On n'y entend aucun oiseau. Le seul bruit que l'on entendait, c'était des "clac" épisodiques :

toutes les 2-3mn. Ces "clacs" n'étaient autre que les claques que nous nous infligions  pour écraser ces satanés taons qui pullulaient aujourd'hui.

Les gens du pays nous ont dit que cette région géographique sableuse, ce désert, était le plus important d'Europe. Nous n'avons pas osé la controverse avec les Landes de Gascogne ; l'honneur de la Bretagne n'était pas en cause.

Uwaga = attention, Plazy = batraciens
Uwaga = attention, Plazy = batraciens

 

Vous saurez tout sur notre journée lorsque nous vous aurons dit 

- que vers 10h nous sommes rentrés en Silésie

- que nous avons traversé des immensités couvertes de myrtilles

- que ce Désert est une grande richesse faunistique et floristique

- que nous y avons marché longtemps sur un tapis moelleux de sphègnes, accumulation de mousse

- que nous avons aperçu un chevalement de mine de charbon, nous rappelant que nous sommes sur le sillons houiller de Silésie

- et que sur le bord d'une route nous avons vu un panneau de signalisation "Uwaga plazy" : attention aux batraciens

En plein désert de Bledowska, une stèle en mémoire de victimes de la barbarie nazie
En plein désert de Bledowska, une stèle en mémoire de victimes de la barbarie nazie

 

Ce soir nous sommes à Lazy, ceci est une écriture française. En fait le L est barré et se prononce comme un W, Wazy.

À Lazy, les rues sont pavoisées de drapeaux polonais. Demain 1er août, c'est le jour anniversaire de l'insurrection de Varsovie qui eut lieu du 1er août au 2 octobre 1944. C'était un soulèvement armé contre l'occupant allemand organisé par la résistance polonaise. Au cours de cette insurrection la resistance polonaise eut le sentiment d'abandon, voire de trahison de la part des Alliés.

Les Russes eurent aussi une position ambiguë dans ce conflit car ils ne voulaient pas qu'une armée régulière polonaise réussisse et préparaient déjà le terrain pour que les communistes soient au pouvoir à la fin du conflit.

Les Allemands ayant repris les contrôle de la ville à la fin de l'offensive, déportèrent les 350 000 civils restés vivants, soit en camp de concentration soit en camp de travail.