En route pour Cracovie

Après la prière, l'icône est recouverte d'une protection pour la nuit
Après la prière, l'icône est recouverte d'une protection pour la nuit

 

Hier soir, dimanche 6 août, nous étions à la prière de l'appel, à 21 h. Alors que le site de Jasna Góra s'était bien tranquillement vidé en ce dimanche soir, la chapelle de l'Icône Miraculeuse était encore pleine à craquer. Mais cette fois nous étions en meilleure position.

Sitôt l'office d'environ une demi-heure terminé, un groupe de jeunes s'est mis à chanter dans la chapelle. Ils étaient une cinquantaine avec des instrumentistes et chantaient en polyphonie. Nous aurions voulu chanter avec eux. Un quart plus tard, il a fallu que le service des gardes les chasse bien gentiment pour que ces derniers puissent assurer l'entretien et la préparation de la chapelle pour le lendemain.

La porte principale d'entrée des pèlerins à Jasna Góra
La porte principale d'entrée des pèlerins à Jasna Góra

 

Nous n'avons pas pu avoir des informations très claires sur l'origine de cet appel de 21h. On nous a parlé de l'épouse d'un aviateur polonais qui pendant la dernière guerre un soir à 21h, a vu ou entendu la Vierge de Czestochowa s'adressant à elle. Le lendemain elle apprenait que l'avion de son mari avait été abattu à 21h et que son mari était sain et sauf. Elle aurait ensuite prié tous les soirs à 21h pour la Pologne.

Mais c'est surtout le cardinal Vyszinski qui lui aurait donné de la puissance. Emprisonné par le régime il avait réussi à faire passer un message qui avait été lu le 15 août (1954 ou 55) à Czestochowa, le jour de la grande fête. Il demandait de prier tous les soirs à 21h pour la Pologne. Depuis cette date cette prière est dite tous les jours à 21h à Czestochowa :

-"Marie, Reine de la Pologne je suis près de toi, je me rappelle de toi, je veille".

Maryjo Krolowo Polski (bis)

Jestem przy Tobie

Pamiztam a Tobie

Czuwam.

Parmi les nombreux commerces qui entourent le site, il y a aussi des commerces d'objets liturgiques
Parmi les nombreux commerces qui entourent le site, il y a aussi des commerces d'objets liturgiques

 

Les couleurs liturgiques à Czestochowa.

Les couleurs liturgiques employées à Czestochowa nous ont bien intrigués, habitués que nous sommes au vert, au blanc, au violet et au rouge.

À Jasna Góra, de manière habituelle on utilise le bleu, la couleur de la Vierge. Nous avons cru comprendre que c'est une autorisation liturgique spéciale accordée au sanctuaire. Les Polonais étaient étonnés de notre questionnement.

 Et dimanche en Pologne, on fêtait la Transfiguration : "son visage devint brillant comme le soleil et ses vêtements, blancs comme la lumière" (St Mathieu). À Jasna Góra, pour fêter cela, c'est le Rouge qui était de sortie.

Nos braves godasses jetées sans pompes funèbres à la poubelle
Nos braves godasses jetées sans pompes funèbres à la poubelle

 

Ce matin en quittant l'accueil du pèlerin, nous nous sommes séparés de nos compagnes de joies et de souffrances. Elles ont connu avec nous le soleil et la pluie, l'asphalte et les chemins de terre, la poussière et la boue. Inexorablement les kilomètres les ont fatiguées, patinées, usées. Elles sont allées jusqu'au bout du bout.

Méritaient-elles le sort que nous leurs avons réservé ? Notre conscience  nous a un peu travaillés. Mais comme il fallait continuer à se désencombrer, c'est donc dans une sainte poubelle, car à Jasna Góra tout est saint, qu'ont fini nos deux paires de chaussures de marche.

La place Rynek Glowny à Cracovie
La place Rynek Glowny à Cracovie

 

Ce lundi, nous avons pris un minibus de Kayatrans pour rallier Krakow. Avec ses 24 places assises, il transportait plus de 30 personnes.

Nous avons trouvé un hébergement sympa, pas trop cher, près de la place Rynek Glowny, celle qui accueille la Halle aux Draps.