14ème étape, Saint Pierre des Nids - Le Cercueil (le Ballu), 25km, La Providence !

Julien Achyle, décédé le 11 novembre 1918
Julien Achyle, décédé le 11 novembre 1918

 

Logés hier soir à Saint Pierre des Nids, nous avons appris qu'au début du XXe siècle, Saint Pierre s'appelait la Pooté.
Les habitants s'appellent toujours les pooteens.
A la Pooté, est né en 1893, le soldat Julien Achyle. Il était du 415e RI. Son régiment a eu le triste privilège de connaître les derniers tués de la guerre 14-18. 21 soldats ont été tués le 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse, quelques heures avant le cessez le feu ; Julien Achyle était du nombre.
Nous n'avons pas eu d'explications sur le drapeau français flottant au dessus de la porte de l'église

Toute la journée nous avons assisté à une transition architecturale, les toits de tuiles succédant aux toits d'ardoises. Nous avons vu des poutres de pignon de granges traverser intégralement le mur et être protégées du ruissellement de la pluie extérieurement par une grosse pierre.


À 9h20, nous avons traversé le Sarthon, quittant ainsi la Mayenne et les Pays de la Loire, pour entrer dans l'Orne et en Normandie à Saint Denis sur Sarthon. En entrant dans la forêt domaniale d'Ecouves, nous avons abandonné les sceaux de Salomon qui tapissaient les fossesy mayennais pour de magnifiques tapis de myrtilles bien prometteuses. Le silence de la forêt n'était dérangé que par le bruit du vent dans les frondaisons et le martèlement des pics-verts en quête d'asticots.




Lire la suite

13ème étape, Villaines la Juhel - Saint Pierre des Nids, 17km : du macadam

La prudence est toujours de mise lorsque nous sommes sur les départementales
La prudence est toujours de mise lorsque nous sommes sur les départementales

Nous avons quitté l'Hostellerie de Juhel, ce matin à 9h30. C'est donc une petite journée que nous avons faite, pour arriver à Saint Pierre des Nids où nous logeons à l'hôtel Le Dauphin.

Ce fût encore 17km de macadam, du bon, celui qui fait cogner les talons au sol. Alors dans ces cas là, nous faisons tout pour entendre les gravillons crisser sous nos pieds.

 

 

Lire la suite

12ème étape, Neau - Villaines la Juhel, 30km : Contournement du Mont Rochard

La patronne du Café des Copains à Mezangers
La patronne du Café des Copains à Mezangers

Dès 7h30, ce matin, nous étions sur la route. Pause café à Mézangers, au Café des Copains, où nous faisons l'objet de la conversation avec notre équipement. La patronne, toute émue de découvrir notre projet, nous offre nos consommations :

-"Ce n'est pas comme çà que vous ferez fortune, Madame, lui disons-nous"

-"Je suis tellement heureuse de participer ainsi à notre pèlerinage, nous répond t-elle."

Nous avons oublié de lui demander son prénom. Merci Madame du fond du cœur !

Lire la suite

11ème étape, Laval - Neau, 29km, la campagne mayennaise

Le chemin en cul de sac le long de la voie de TGV
Le chemin en cul de sac le long de la voie de TGV
Nous croyions avoir bien retenu les quelques leçons de la veille en partant un peu avant 7h30 ce matin. C'était oublier bien vite les aléas de Google maps qui nous a conduits à " l'insu de notre plein gré" et avec une confiance aveugle dans la technologie, dans un cul de sac en lisière de la nouvelle ligne TGV, celle qui relie Auray à Varsovie, en laissant en rade en rase campagne deux pèlerins bien décontenancés.
Alors nous avons fait des tours et des détours, traversé des champs de blé, franchi des clôtures de fil de fer barbelés, descendu des talus couvert d'orties. À ce propos, Agnès avec ses jambes découvertes, assure qu'en descendant les talus d'orties en glisser latéral et en apnée, ça ne pique pas.
Lire la suite

10ème étape, Cossé le Vivien - Laval, 21km (31) : agréable journée de galère

Le vitrail de l'église-cathedrale de Laval : les martyrs de la révolution
Le vitrail de l'église-cathedrale de Laval : les martyrs de la révolution

C'est une idée géniale que nous avons eue ce matin de démarrer à 7h30. Ceci nous a valu d'arriver 1/2h plus tôt à notre point final, le Formule 1 de Laval.

 

Mais pour y arriver, il faut quelques explications. Nous voulions aller à Entrammes, chez les moines. Mais patatatrac ! l'hôtellerie est en travaux, nous a dit la dame de service au téléphone. Éventuellement on pourrait trouver un logement pour monsieur mais pas pour madame.

Alors nous avons changé notre fusil d'épaule. Les moines ne veulent pas de nous alors nous nous passerons d'eux. Et nous décidons de passer par Laval que nous voulions éviter, en faisant un crochet par Ahuillé. 

Et c'est ainsi qu'à 10h-1/4, nous nous sommes invités chez Martine et Jacques, la soeur de nos amis saintehelenois, pour prendre un café bien agréable. 

Lire la suite

9ème étape, Fontaine Couverte - Cosse le Vivien, 20km. Nous étrennons les ponchos

Suzanne et Daniel, nos hotes d'hier soir
Suzanne et Daniel, nos hotes d'hier soir

Pour ne pas reproduire l'erreur alimentaire d'hier, Suzanne et Daniel nous ont préparé de bons sandwichs au jambon, ce matin. Si vous ajoutez à cela, deux parts de tarte à la rhubarbe, vous avez toutes les conditions pour un pèlerinage de luxe.

 

Lire la suite

8ème étape, Le Theil de Bretagne - Fontaine Couverte, 26km Adieu Bretagne

Agnès dans la fraicheur matinale
Agnès dans la fraicheur matinale

Un peu après 7h30, nous avons quitté la Rigaudière, une ferme autrefois rattachée au château tout proche et aujourd’hui transformée en gite rural et chambres d'hôtes.

Un petit trajet champêtre et humide de rosée nous a conduits à Retiers. Nous apprenons que Retiers est jumelée avec Miescisko en Pologne. Ça prouve que nous sommes sur le bon chemin.

 

 

 

 

Lire la suite

7ème étape, La Bosse de Bretagne - Le Theil de Bretagne, 17km : Petite journée pour un dimanche

Morgane, Pol et leur petite Alwena
Morgane, Pol et leur petite Alwena

EIl était 8h30 ce matin lorsque nous avons quitté Pol et Morgane, laissant Alwena finir sa nuit. Avant de boucler nos sacs, Morgane nous a offert une boîte de pâté Henaff. Mais pas n'importe laquelle ! Celle où figure son papa, producteur de porcs pour l'industriel de Pouldreuzic. Nous avons des relations ...

 

 

 

Lire la suite

6ème étape, Guipry - La Bosse de Bretagne, 23km : chez Pol et Morgane

Agnès et Alain ce matin sur la Voie verte
Agnès et Alain ce matin sur la Voie verte

A la fraiche ce matin, notre hôte, nous a remis dans le droit chemin, celui de la Voie Verte. Il nous a accompagnés jusque Messac sur 5km (et autant pour le retour chez lui). Le tronçon de voie que nous avons emprunté rejoint Guer - Coëtquidan et a longtemps servi pour le transport des troupes et du matériel militaire par voie ferrée depuis Messac.

Nous avons contourné Guipry par le Nord. Depuis 2-3 ans, les deux communes ont fusionné et sont devenues Guipry-Messac, elles sont séparées par la Vilaine.

 

 

 

Lire la suite

5ème étape, Carentoir - Guipry, 25km ; nous reprenons la route

Il y avait une bonne gelée blanche ce matin
Il y avait une bonne gelée blanche ce matin

Il y avait encore de la gelée blanche ce matin, lorsque Stén, notre fils, nous a déposés face à l'église de Carentoir. Il était 8h-1/4.

Dans les fossés les oenanthes faisaient triste mine, comme abattues par les derniers frimas de l'hiver.

Une branche fleurie d'aubépine nous rappelait ce vieux conseil de Papa Jean, le père d'Agnès : avec l'épine blanche vient la dernière gelée, la plus terrible

Lire la suite

Prolongation de pause : une tragédie paroissiale

Santéz Anna, ho pet truhé doh ho keih pugalé. Pe vo deit an eur devéhan, kaset ho pugalé d'an néañv.
Santéz Anna, ho pet truhé doh ho keih pugalé. Pe vo deit an eur devéhan, kaset ho pugalé d'an néañv.

Nous pensions reprendre la route ce matin mardi, mais 3 événements tragiques, nous touchant de près, sont survenus à Plouhinec.

 

Vendredi 14 avril, Vendredi-Saint, juste après l'enterrement de Mamie-Marie, décédait vers 15h sa voisine de rue, Brigitte, âgée de 58 ans, des suites d'un cancer qui ne lui laissait aucune chance de guérison.

Brigitte était la nièce d'un autre voisin de rue de Mamie Marie, Michel. Celui-ci assistait d'ailleurs à ses obsèques.

Le soir, bouleversé par le décès de sa nièce,  Michel s'est rendu à Locquénin pour l'office du Vendredi-Saint. Il y a fait deux lectures. Alors qu'il était à sa place, debout pour un temps de silence, il est tombé d'un coup sur celle qui était à côté de lui, Marie-Paule. Les pompiers appelés en urgence n'ont pas pu le ranimer, il était mort.

 

Marie-Paule, très choquée, n'en a pas dormi de la nuit. Le lendemain après-midi, Samedi Saint, nous avons préparé ensemble pendant 2 heures chez nous et à l'église, la cérémonie de la Veillée pascale, veillée qu'elle a animée.

Le lendemain matin, jour de Pâques, alors que son mari, Marcel était parti faire sa randonnée dominicale en vélo, Karine, sa fille, n'a pas pu réveiller Marie-Paule, sa maman. Les pompiers n'ont pas pu la ranimer, elle était morte.

 

Lire la suite

Pause pour les obsèques de Mamie Marie

Le calvaire du Pontoir à Plouhinec
Le calvaire du Pontoir à Plouhinec

Décédée le 12 avril, Mamie Marie, la maman de Jean-Jacques, a été enterrée le vendredi 14 avril. C'était le Vendredi Saint.

C'est donc dans le dépouillement complet de l'église (pas de nappe d'autel, pas de cloches) que les obsèques ont été célébrées.

Les petits enfants qui avaient pu se libérer étaient présents. Mais les obligations professionnelles ne permettent pas toujours d'être disponible.

Comme Mamie Marie, dans les derniers temps de sa vie n'employait plus guère que le breton pour tenter de s'exprimer, la cérémonie en a été largement marquée.

Un grand merci à toutes les personnes qui se sont manifestées, tant pour les services, les fleurs, les visites, les mots, les gestes d'amitié ou qui se sont unis à nous par la prière.

Il est toujours réconfortant de se sentir entouré.

Lire la suite

4ème étape, Malestroit - Carentoir, 23km : très belle journée mais mauvaise nouvelle

La confluence du canal de Nantes à Brest et de l'Oust
La confluence du canal de Nantes à Brest et de l'Oust

La très grande fatigue d'hier soir ayant été évacuée après un sommeil sacrément réparateur, nous avons cherché en vain ce matin, un café ouvert pour prendre notre petit déjeuner.

Nous nous sommes contentés d'un jus de fruit bien glacé et d'une boite de cookies achetés au seul magasin ouvert à 7h30 à Malestroit, le Carrefour Market.

A la confluence de l'Oust et du canal de Nantes à Brest noyé dans la brume, nous avons pris la direction de Ruffiac.

Le froid de ce matin était particulièrement vif ; nous aurions supporté une paire de gants.

 

 

 

 

 

Lire la suite

3ème étape, Plaudren - Malestroit, 28km : le printemps est arrivé

Claire et Mickael à Plaudren
Claire et Mickael à Plaudren

 

Après avoir laissé nos amis, Claire et Mickaël sur la place de Plaudren, nous avons attaqué de bonne heure et de bonne humeur, le chemin de Malestroit. 

C'est accompagnés du gazouillis des oiseaux que nous avons traversé les campagnes et les bois. Les asphodèles commençaient à pointer leurs premières hampes florales. Avec le chant du coucou nous avons eu droit à nos premières orchidées. 

Lire la suite

2ème étape : Ste Anne d'Auray - Plaudren, 25 km : C'est parti !

Le groupe des Petits Chanteurs sur le départ
Le groupe des Petits Chanteurs sur le départ

Ce week-end, nous avions le grand plaisir d'accueillir à Plouhinec, les Petits Chanteurs de la "Cité d'Angers". Ils nous ont régalés d'une messe des Rameaux solennisée comme rarement elle l'a été à Plouhinec. Et l'après midi ce fut le grand concert avec Boeh er Mor en vedette américaine.

Ce matin, à 9h, sitôt les adieux faits à nos hôtes Théo et Gatien, Vincent, Patrice et Michel, nous avons filé à la maison de retraite, embrasser Mamy Marie. Gilbert était là aussi pour nous dire au revoir. 

 

 

Lire la suite

1ère étape  et galop d'essai : Nostang - Ste Anne d'Auray, 22km

Ste Barbe, St Isidore et Ste Marguerite
Ste Barbe, St Isidore et Ste Marguerite

C'est par un temps magnifique et un soleil printanier que nous avons pris la route ce matin à Nostang, laissant notre voiture au pied de l'église.

Nous avons osé rentrer dans l'église de Landaul et y trouver 3 petites statues en pierre représentant ste Barbe, st Isidore et ste Marguerite. Le vitrail de la porte d'entrée nous a laissés perplexes. Nous avons appris que l'if extérieur, arbre remarquable, était classé. Hélas ! il ressemble de plus en plus à l'arbre du Ténéré.

Lire la suite