Jasna Gora

   

Le sanctuaire polonais de Jasna Góra  situé à Częstochowa, abrite une communauté de moines Paulins.
La renommée de ce sanctuaire est liée à la présence en ses murs de l'icône de la Sainte Vierge (Madone noire), qui selon la tradition aurait été peinte par l'évangéliste Luc sur une portion de la Sainte Table.
Le sanctuaire attire chaque année de très nombreux pèlerins, principalement polonais. Son musée renferme de nombreuses collections militaires et religieuses, on peut y voir aussi le prix Nobel de la paix reçu par Lech Wałęsa en 1983.
 
Jasna Gora se traduit en latin par Clarus mons.
On le traduit parfois en français par Clermont.
Nous prenons le liberté de proposer une traduction bretonne : Manégwen
 
Jasna Góra a été fondé en 1382 par les Pères Paulins, auxquels le prince Ladislas II d'Opole a offert l'icône de la Sainte Vierge. Ensuite grâce aux dons et à la fondation de Ladislas II Jagellon et de sa femme Hedwige ont édifié à cet endroit en 1393 le monastère. Les fortifications construites dans les années 1620-1644 par Ladislas IV Vasa ont fait du monastère un important centre de défense. 

Le Sanctuaire de Jasna Gora
Le Sanctuaire de Jasna Gora

En 1655 la forteresse a opposé une résistance victorieuse à l'armée suédoise du roi Charles X Gustave. La défense dirigée par le prieur Augustin Kordecki eut un grand retentissement moral et politique. Dès 1656, dans les serments de Lwów, le roi Jean Casimir faisait de la Vierge Marie la Reine de Pologne.
La forteresse a supporté les sièges suédois pendant la guerre du nord en 1702, 1704 et 1705. Le monastère a confirmé sa puissance militaire à l'automne 1770 quand les confédérés de Bar sous le commandement de Casimir Pułaski ont résisté pendant quatre mois à l'armée russe. C'est lors des guerres napoléoniennes que Jasna Góra a joué pour la dernière fois son rôle de forteresse face à l'armée autrichienne. Les fortifications furent rasées par les Russes en 1813.
En 1956, le cardinal Stefan Wyszyński a renouvelé les Serments de la Nation de Jasna Góra - l'acte de promesses de l'épiscopat - lors de la 300e célébration des Serments du roi Jean Casimir. En 1979, Jean Paul II fit sa première visite officielle à Jasna Góra en tant que souverain pontife. L'ancienne devise municipale, jusqu'en 2011 : (Częstochowa, to dobre miasto — Częstochowa, c'est une bonne ville) était d'ailleurs une citation de Jean-Paul II