La Vierge Noire

La « Czarna Madonna »
La basilique du monastère de Jasna Góra abrite l'icône célèbre de la Madone noire de Częstochowa. Le monastère est occupé par une congrégation de frères Paulins.
L’appellation de « Madone noire » est à distinguer des vierges noires, sculptures romanes du Moyen Âge occidental méditerranéen. La Czarna Madonna est une icône peinte par Saint Luc, et son surnom "Czarna", "noire" en polonais, provient de l'assombrissement au fil du temps de la peinture utilisée à l'origine.
L'icône, installée en ce lieu par Władysław Opolczyk (Ladislas d’Opole) en 1382, se reconnaît facilement aux « balafres » sur la joue droite de la Vierge, souvenirs du pillage du sanctuaire par des bandits hussites le 14 avril 1430, jour de Pâques. Elle fut restaurée à la cour du roi Władysław Jagiełło (Ladislas Jagellon).

 

Souvent copiée et reproduite, la Madone noire de Częstochowa est l'un des symboles catholiques les plus importants en Pologne. De nombreuses églises, que ce soit en Pologne ou qu'il s'agisse de paroisses polonaises à l'étranger, mais pas uniquement, en possèdent des reproductions plus ou moins imposantes.
Chaque année, une délégation de militaires polonais se déplace dans le Sud-Ouest de la France, à Idron, afin de se recueillir face à un monument à la Vierge de Częstochowa, qui rappelle le passage de l'armée polonaise dans le camp militaire d'Idron.




Nota :
La Vierge de Częstochowa n'est pas une Vierge Noire. Elle doit la couleur de son visage aux millions de bougies brûlées par les fidèles. Il s'agit d'une représentation d'inspiration byzantine, probablement peinte au XIIIe siècle. Les rainures de sa joue gauche proviennent du sac de 1430. Incapables de restaurer entièrement un tableau dont ils ignoraient les méthodes de fabrication (les couleurs naturelles ne pouvaient se maintenir sur la peinture à la cire), les peintres du roi finirent par souligner les marques de l'agression.